Il y a quelques temps est sorti au Japon une suite de l'histoire de Gundam Wing... Mais en roman. Autrement dit, il y a peu de chance (voire pas du tout) qu'on le voit arriver en France. Injustice totale, mais bon, passons. 
Au début j'étais pas trés emballée par les rumeurs qui en ressortait, ça m'avait l'air trés tordu. Mais depuis la réticence a fait place à la curiosité, et je dois avouer que je suis tombée amoureuses des illustrations. Du coup j'ai décidé de commencer à traduire le roman depuis une traduction anglaise. Je pourrais le lire directement en anglais, mais ça ne me satisfairait pas et puis j'espere que ça pourra profiter à d'autres personnes aussi malheureuse que moi.

Alors je préviens. Déja je ne suis pas excellente en anglais, loin de là, mais j'ai fait de mon mieux pour essayer de coller à ce que je comprenais. Deuxio, c'est traduit de l'anglais, donc il y a déja eu une modification par rapport au texte initial. Troisio, c'est du japonais à l'origine et le japonais est une langue parfois tordue aux phrases parfois inexplicite. D'ailleurs l'auteur est à mon gout peu doué car dés ce premier chapitre, on manque d'annotation pour savoir QUI parle à quel moment. 

Je n'est pas traduit l'épilogue, j'avais la flemme, vous pouvez le lire.

RONDO OF REDEMPTION TOME 1

 

FTvol1cover

Chapitre 1 : Fichier de Treize

teardrop chapitre 1

Partie 1. 

(Je précise, c'est du point de vue de Kathy Po)

L’Aurore Boréale... Ce n’était pas produit par la planète elle-même, mais plutôt par les planètes du système solaire. La tempête du Pôle Nord de Mars s’était installée et obstruait les étoiles qui se tenaient au-dessus.  Avant, l’atmosphère était trop fine pour faire scintiller les étoiles. Depuis la terraformation, l’atmosphère était devenue plus semblable à celle de la Terre et maintenant, les étoiles scintillaient. Mais quand règnait un calme mort, l’Aurore Boréale survenait. Devant vos yeux, un rideau blanc flotte alors. La fine et vaporeuse lumière ne ressemble à rien de connu si ce n’est le revers de la cape d’un ange ou d’un dieu. Et quand elle flotte, des ombres d’indigo, de violet, vert et même de temps en temps de rouge sang parcourent le ciel. C’était l’ Aurore Boréale. J’ai peur que ma description soit un peu clichée mais quoiqu’il en soit cet excellent ruban de lumière est comme une gracieuse et solennelle danse en cercle.

De façon surprenante, vous pouvez voir les étoiles briller à travers le flottement. Des dizaines de kilomètres à l’est, il se change en un rideau de profond vert. Il semble que cela pourrait cacher les escaliers vers le paradis, comme si les marches se cachaient derrière le rideau gonflé de lumière. Regarder ce ruban toujours changeant me rappelle la majestueuse beauté de la nature et les mystères de l’espace. Si c’est de cette beauté sur Mars, je peux seulement imaginer à quel point c’est encore plus beau vu du Pôle Nord de la Terre.

Il doit y avoir des gens qui refusent d’appeler the « Sleeping Beauty » Aurore. Les anciens conteurs pouvaient l’appeler simplement Thalia. Mais si le nom de l’Opération Mythos était désapproprié en rapport au fameux ballet classique de Tchaikovsky, c’est la raison pour laquelle nous utilisons « Aurore ».   

- Pour “Le Réveil d’Aurore” il peut y avoir trois chansons de prelude, dit le Père.  Dans le ballet de Tchaikovsky le prologue est en quatre parties. J’ai pensé qu’il pourrait manquer une de ces quatre parties alors j’ai décidé de l’écouter pour être sûr.

-Alors ça signifie… Commençais-je en regardant le Père et Maître Chang avec un air mécontent sur mon visage. Les anciens fichiers de données ont besoin d’un mot de passe ou autre et sont nécessaire pour ouvrir la capsule ?

-Exactement, dit Maître Chang.

 Pas à moi, mais à la micro puce qui contenait les fichiers de données convertis que je tenais. C’est la seule façon dont le Maître Chang pouvait me regarder. Aussitôt que je lui remis la puce, il me l’arracha pratiquement des mains pour parcourir et vérifier le contenu. Maître Chang ouvrit un nouveau programme et tourna l’écran holographique en face de nous, puis, il entra le mot de passe. Le mot de passe était l’année et la saison durant laquelle le fichier a été enregistré.

-Avec ça, nous pouvons commencer la décongélation de la capsule.  

Je ne pouvais pas m’en défaire, j’en avais été empêché [depuis que le Père Maxwell en avait fait mention] j’avais dû mettre de côté ma question sur combien-de-partie-au-prologue- ?.

-Mais le prélude n’a-t-il pas quatre parties ?

-Ce garçon est la quatrième partie, dit Maître Chang.

Il lança un regard au Père alors que les données se chargeaient.

-Mon prélude est équivalent à n’importe quelle symphonie.

Je trouvais que le Père Maxwell semblait un peu suspicieux, puisqu’étant prêtre, donnant toujours dans le grandiloquent.  

-Le vrai problème est la condition dans laquelle sera Aurore une fois réveillé. Dit Père Maxwell, d’un air préoccupé.

Il pouvait être un peu ombrageux, mais il était étonnamment agréable.

-Nous avons un taux de 80 % de réveils avec succès après une hibernation artificielle, mais j’ai vu quelques anormalité des secrétions neuronales dans l’hippocampe. Cela signifie qu’il y a une chance pour que ses souvenirs aient été totalement effacé.  

-Sa mémoire de l’ancien AC (Aprés Colonisation)?

-Eh bien, oui.

-Hey ! Père “Crapswell” (je ne pense pas pouvoir traduire correctement mais ça m’a tout l’air d’une injure), s’immisça un garçon nommé Duo. J’en ai rien à foutre de tout ça, dis-moi où est mon partenaire.

-C’est le meilleur qu’a laissé à Docteur T et Professeur W.

J’avais entendu ces deux noms ensemble avant.  

-Par chance, est ce que vous voulez parler de Snow White et du Warlock ?

-Duh! Et de qui d’autres ?!

-Ne me dites pas que ce gamin va piloter…

-Et bien… Il a été entrainé jusqu’au niveau de Aurore pour le bien de la symphonie.

Alors c’était pour ça qu’il était nommé d’après le pilote de Gundam Duo Maxwell. Mais comme je le pensais à ce sujet… Ce petit garçon comme pilote… « Difficile à croire ».  

-Equivalent? Il faut le vivre ! Je suis bien meilleur [que Aurore l’est]. Tu me connais pas encore mon gars.

-C’est ma faute s’il a un si mauvais language. Je l’ai élevé moi-même après la mort de sa mère.

-Malheureusement dit Maître Chang d’un ton sec alors qu’il regardait le holomoniteur. Cependant la « Princesse Aurore » et ton fils sont les meilleurs choix pour la mission.

-Eh bien, nous ne pouvions pas le laisser comme ça, maintenant le pouvons-nous ?  

-… Maitre Chang resta silencieux.

-Père, êtes vous un Preventer, aussi?

-Non, non, Je n’ai pas autant de temps de loisirs que Maître Chang, dit-il avec un sourire. Disons-juste que nous sommes de vieux amis.

-Zero est le nombre de fois où je t’ai considéré comme un ami.

-Hey maintenant, es tu ou n’es-tu pas le même gars qui regardait la mort dans les yeux à mes côtés dans la Base Lunaire ?

-Hn. Je pourrais probablement respirer un peu mieux maintenant si tu avais mordu la poussière à l’époque.

-Parle pour toi, enflure.

Je n’avais jamais vu Maitre Chang parler autant avant. Père Maxwell était probablement moins qu’un bon ami et plus qu’une mauvaise compagnie.

-Les trois fichiers ont été téléchargés. Tout ce qui reste sont tes fichiers.

-Yup.

Père Maxwell récupéra la puce. Maitre Chang la chargea dans son ordinateur et téléchargea les données.

-Vas-tu télécharger tout ça ?

-C’est juste le strict minimum.

Si Duo ou moi-même n’étions pas intervenu, ces deux-là se seraient pris à la jugulaire. Je n’étais normalement pas celle qui pose les questions stupides, mais c’était de ma responsabilité de voir l’opération s’accomplir avec succès. C’était donc dans mon intérêt d’aller de l’avant et de les questionner. 

-C’est probablement une chose stupide à demander, mais ces données viennent de l’ère AC, n’est ce pas ?

-Oui.

-Est ce en AC 130 la première histoire enregistrée? 

-Vas-tu réellement vraiment enregistrer toutes ces vieilles données en Aurore?

-Si Aurore se réveille maintenant, le corps sera en aussi bon état qu’il l’était à sa mise en veille, mais c’est tout à fait possible que son esprit ait “reset”, le laissant dans un état aussi avancé qu’un bébé.

-Que faites-vous au sujet de contrôler les données ?

-Vous voudriez censurer quelque chose ?

-Cette autorité a été confiée à la Présidente Catalonia. [Kathy]

-Huh, alors Dorothy a obtenue pas mal à la longue. Je ne l’ai jamais rencontré en personne.  [Père Maxwell]

Et c’était ma preuve que Père Maxwell n’était pas un Preventer- appeler la représentante de la Sphère terrestre par son prénoms était inouï.

-C’est une garce brillante… Si Relena était aux commandes, il n’y aurait jamais eu d’Opération Mythos.

Même s’il était un Preventer, il était impossible d’appeler jamais son commandant une “garce”.  

-Dites ce que vous voulez, j’ai jeté un coup d’œil aux dossiers identiques du Père Maxwell.

-On dirait que ça prend quelques temps.

-Quoi ?

-Il serait mieux de dire que vous allez le tester plutôt que le lire, dit Père Maxwell en faisant tournoyer une paire de lunette de soleil.

Je ne savais pas ce qu’il voulait dire par là, mais alors je réalisai que ces lunettes de soleil étaient en réalité les dernières visières virtuelles. Cela signifiait que les données avaient été enregistrées en 3D, et que le contenu de ces fichiers était envoyé directement à votre cerveau comme si vous aviez l’expérience des évènements comme un invité ou un spectateur.   

-L’esprit d’Aurore était sophistiqué. Pouvez-vous réellement le recréer juste avec ces fichiers ?

Maître Chang semblait incertain.

-C’est un pari risqué… les choses pourraient ne pas se passer selon nos espérances.

-Donc il pourrait nous trahir, comme il l’a fait auparavant?

-Je ne peux pas nier que c’est une possibilité.

-C’était une pure chance que ce type devienne Aurore… De toute façon, c’est un jeu dangereux, nous ferions mieux de parier que nous ne le regretterons pas.  

Père Maxwell me fit un petit clin d’œil.

-Bien, je suis assez battu après avoir regardé tout ça.

-Sans ça… Tu es toujours comme ça.

-Je n’ai pas besoin d’un Preventer comme toi pour me dire ça.

Je copiai la micro puce du Père Maxwell et contrôlai le fichier en question. Il se présentait sur le holomoniteur comme une liste d’années et de noms et étaient séparés dans différents chapitres.  

-Père, qu’est-ce que c’est ?

-Vous pouvez appeler ça un livre d’histoire, ou même une biographie. Dans tous les cas, tout à propos du passé était traité par un programme spécial appelé ‘ZERO’ et placé dans cette puce.

-Pourquoi cela commence de AC 130 ?

-Si nous lui donnons la mémoire de toute l’histoire humaine, il se transformera en mégalomaniaque égocentrique ou autres. C’est pourquoi nous lui donnons uniquement de l’histoire récente, comme ça il ne tournera pas mal. Ce dont il a besoin, ce n’est pas une histoire de Mars, mais une histoire de l’Après Colonisation.

Il regarda vers Duo avec un soudain intérêt. Surement était-il ennuyé à mort par notre conversation, ou dans un accès de colère, parce qu’il était allongé sur le divan dans un coin de la pièce. Il avait son dos vers nous et sa longue tresse pendant mollement vers le plancher. Pour une raison inconnu, Père Maxwell le regarda nostalgiquement alors qu’il disait : 

-Il n’y a pas que du mauvais imprimé dans les livres d’histoires, c’est tout ce que nous devons savoir- le vrai dessous des évènements, c’est vraiment important.

-Cependant une fois la tâche de ZERO terminée, nous ne pouvons être sure que votre subjectivité n’a pas coloré les fichiers.  

-Et pourquoi devriez vous l’être? En toute occasion, j’ai essayé d’être aussi objectif que possible.

-C’est ce qui m’inquiète.

-Hey , je suis modeste là… ou êtes-vous, gens de l’est, pas familier de ce concept?

Et ils se bâtèrent comme une paire de gamins de cinq ans.

Je me concentrais sur les fichiers. « Treize Khushrenada » était le premier titre. Puisque c’était juste un texte, je pouvais le lire sur le holomoniteur. C’était, cependant, complètement différent de l’image dont je me faisais de Treize. C’était comment Treize était perçu par les Preventers :

Treize Khushrenada (AC 171-195) Executif de la Fondation Romefeller et l’unifiant Commandant en chef de la société secrète nommée “OZ”. Comme son grand-père était commandant en chef de Romefeller, Kushrenada était née à l’intérieur de l’élite de la société. De plus il était extrêmement charismatique et par ses excellentes politiques, rassemblaient de nombreux supporters et disciples.

Toutes ses actions ont été soutenue par sa philosophie unique et esthétique, et par l’énorme confiance en eux montré par la Faction de Treize et Lady Une. Il était très conscient des pêchés de la guerre et a pris sur lui en mémorisant pas uniquement le nombre des pertes humaines, mais aussi le nom de chacune des personnes tuées pour la guerre.    

Suivant le Coup d’Etat contre l’Alliance, Treize s’était prononcé contre la politique de Romefeller. Le résultat fut que Treize perdit sa position pour un temps et fut assigné à résidence pour trahison. Après la mort du Duc Dermail, il récupéra le commandement en chef de OZ.

Il reçut ensuite le rang de Dirigeant de la Nation Unifiée Terrestre de la Reine Relena et déclara la guerre totale contre Milliardo Peacecraft qui était le représentant des révolutionnaires coloniaux, le groupe White Fang, qui leur avaient eux même déclarer une guerre totale.

Durant la Guerre de l’Avant, Khushrenada défia Peacecraft en duel à bord du Libra. Peacecraft refusa et se déchargea sur les canons du Libra. Comme résultat, Treize donna l’ordre de commencer la plus grande bataille de MS de l’histoire. La bataille devint confuse et l’opposant final de Treize fut le pilote du Gundam 05. La bataille fut féroce, mais se termina par la défaite de Treize qui y perdit la vie. Il mourut le 24.

Il était supposé n’y avoir aucune erreur dans ce dossier. Mais ces fichiers du Père Maxwell était inadéquat  avec le héros hors du commun qu’il était. Certainement il était un homme avec pleins de mystères. Pourquoi faisait-il cas des soldats tombés à la bataille ? Quand avait-il commencé à mémoriser le nom des morts et le nombre des pertes humaines ? Quand son idéologie et ses racines philosophiques furent coupées et supplantés par la graine du pessimisme? Les réponses étaient dans ces fichiers.  J’empruntais la visière virtuelle du Père et les brancha à l’ordinateur. Je mis la visière et le mot « ZERO » apparut sur l’écran. L’histoire désirée était saisie directement à l’intérieur de mon cerveau. On était en AC 170, cela commençait un an avant la naissance de Treize.

teardrop chapitre 1 image

Suite un autre jour. Pour l'instant Dodo.

Mimiko.