Je n'ais pas écrit depuis un moment parce que... bein ma vie est à la fois bizarre et inintéréssante. Faite d'instants d'anguoisse, occupée d'une douce léthargie. Voila, c'est le chomage quoi.
Le chomage et toute sa paperasserie. Tiens, d'ailleurs faut que je me trouve une mutuelle, youpi! (oui, parce que c'est bien connu: quand on est au chomage, on a de quoi, en plus des assurances, se payer une mutuelle...).

Bon je ne vais pas me plaindre, avec mon indemnisation je suis actuellement payée à ne rien faire (si, envoyer des lettres de motivations et des CV), je ne vais pas me plaindre... Mais c'est pas pour ça que je trouve ça génial...

Depuis plus d'une semaine, mes crises d'anguoisses ont refait leurs apparition, c'est révélateur. J'ai dû faire appel à toute ma raison et à mon self control durant la première partie de la réunion de Vert Potam, ce qui ne m'étais plus arrivé depuis... un certain moment. Pareil dans le train.

L'anguoisse du vide devant soi. L'anguoisse de ne pas savoir où on va et de savoir sa position tout a fait instable. Je peux vous assurer que toutes les grasses mat du monde ne valent pas un travail, une place dans la société et de l'argent qui rentre tous les mois.
Et je n'ai plus aucune de ces choses actuellement.

Heureusement que j'ai un but pour maintenir ma santé mentale: passer le permis, avoir ma voiture, partir...

 

Malgrés cela, ce soir, j'ai le moral en bas des paquerettes. A cause de mon empathie. Ma foutue empathie.

C'est bizarre, les soucis des autres ne m'atteignent pas en général, mais quand il s'agit de ma famille proche, ça me frappe brutalement. Avec ma soeur particulièrement: quand elle est triste, il suffit que je la touche, pour que comme, par contact, sa tristesse m'envahisse aussi et alors que tout allait bien dans ma vie, me plonge dans des abîmes de déprime pour un long moment.

Aujourd'hui, ma mère et mon beau-père se sont fait cambrioler, et si j'ai la chance que rien dans ma chambre n'ait été dérobé (du moins apperemment), ma mère a perdu des choses qui lui étaient précieuses... Et ça... Je me sens horriblement triste pour elle, surtout que je ne suis pas auprès d'elle pour la soutenir. Et... Bein comme à chaque fois que j'ai affaire à un cambriolage, qu'il me touche ou pas, je me sens emplie d'une haine pour les gens qui font ça.
Quel sâle boulot de dérober sans scrupule les trésors que des gens pas plus riches qu'eux ont gagnés à la sueur de leur front... Parce qu'ils ont pas d'emploi? Parce que c'est la crise? Mais moi je suis au chômage et je ne vais pas prendre le peu que possède mon voisin! 

Je ne sais pas... Je supporte de moins en moins de vivre dans la société actuelle, et je ne parle pas que des malfrats: il me suffit d'ouvrir ma télé, mon ordinateur ou ma radio pour tomber sur du mensonge, de l'hypocrisie, de la corruption, de l'obscurantisme... Et ça même de la part des personnes qui font nos lois et sont censé nous protéger. 

Les jeux olympique... Quand je pense a tout ce qui est passé sous silence par certains journeaux d'infos, et mon père qui me dit que ça a toujours été comme ça... Bein... Si on le sait, pourquoi on fait rien pour rêgler ça???? C'est normal de virer des gens de chez eux et de les parquer quelque part en attendant ??? 

Mais ça ce n'est qu'un exemple parmis un océan d'immondice. Je veux pas vivre dans ça, moi. Je veux une vie honnête et heureuse sans prétention. Je veux une Terre saine et belle. Je veux une société juste qui protège les faibles et punit les malfaiteurs, que ceux-ci soient pauvres ou riches et puissant. Je veux que chacun respecte l'autre et lui permette de vivre librement, sans se prendre la tête avec des trucs aussi prosaïques que les races, la religion ou son orientation sexuelle. 

C'est ce que tout être sain d'esprit devrait vouloir! Tout le monde est-il tordu? Ou du moins la majorité pour qu'on soit arrivé à un résultat pareil? 
D'accord, nous avons un confort matériel jamais encore égalé dans l'Histoire, mais est ce que ce confort ne devrait pas nous permettre d'atteindre une sagesse et une moralité qui échappait à l'Homme jusque là ?  

Je veux juste une vie calme et sereine... Devrais-je être obligée d'aller au Tibet pour l'avoir? 

Ah pauvre humanité... Pauvre humanité... Pourquoi au lieu de chercher son accomplissement court t'elle droit vers son auto-destruction? 

 

Au fait, pour ceux qui se le demanderait, Falkor va apperemment bien, il n'aurait subi aucune violence durant ce... cet acte éhonté, navrant et pitoyable.

Puisse ces parodies d'humains subir les retombées du karma et mourir dans d'atroces souffrances. Non, ne prenez pas la peine de me contredir, je crois au karma (dans cette vie ou dans l'autre) et c'est ce qui me permet de rester la pacifiste que je suis. 
(D'ailleurs s'il m'était permis d'étaler ma science, je dirais que la religion est trés souvent critiquée, mais du temps où elle était reine, elle obligait les gens qui ne faisaient pas parti des ordres à montrer de la moralité. La peur de l'enfer a plus d'une fois retenu les gens de mal agir. Puis ces idiots ont inventé le purgatoire, et là... Là ils ont perdu la main-mise sur les âmes les plus riches mais ont bien rempli leurs bourses... Néanmoins, on doit au christianisme la condamnation du cannibalisme, et rien que pour ça, elle a ma reconnaissance.)

Une Mimiko déprimée... déprimée...